Californication

Publié le par Estreya

"Pour ma belle et adorée fille, Je t'écris une lettre,oui une bonne vieille lettre, c'est un art perdu tu sais. Je dois me confesser. Je ne t'aimais pas vraiment au départ. Un truc un peu ennuyeux, qui sent bon la plupart du temps;mais ne semblait pas intéressé par moi. Et je me suis naturellement senti insulté. C'était juste toi et ta mère contre le monde, c'est drôle comme certaines choses ne changent jamais. Moi j'étais là à faire mes trucs, à me comporter comme un fou, à ne pas vraiment comprendre que tes parents te changeait; et je ne me rappelle pas vraiment le moment où ça a changé. Je sais juste ce que j'étais. Un homme impénétrable, rien ne pouvait me toucher. Et puis j'ai ressenti les battements de mon coeur, exposés aux éléments. T'aimer a été l'expérience la plus profonde, intense et douloureuse de ma vie. En fait ça a été quelque chose de trop dur. En tant que ton père, j'ai fait un contrat intime pour te protéger du monde, et je n'ai jamais réalisé, qu'éventuellement, je pouvais être ce qui te heurte le plus au monde. Un flash de ça m'a brisé le coeur, sépcialement car je ne peux imaginer parler de moi avec fierté; comment pourrais-tu? Ton père est un enfant dans le corps d'un homme, il se soucie de tout et de rien en même temp. Consciamment ou pas, il faut que quelque chose change, il doit se passer un truc. Ca devient sombre, trop sombre pour voir..."

Californication. Saison 4, épisode 2.

 

 

 

Publié dans Culture

Commenter cet article