Vas-y Mintzberg ferme ta gueule tu parles trop!

Publié le par estreya

Longue absence, justifiée par une longue période de périlleuses révisions. Il faut savoir que les partiels demandent un véritable entrainement physique qui n'a pas été mis au point cette année. Parce que 4h de cours par semaine est un entrainement à la flemmardise, aux grasses mat' jusqu'à midi, aux glandages devant des séries, au dévalisement des magasins et j'en passe; mais certainement pas un entrainement pré-partiels. 

De ce fait, ton cycle se retrouve soudainement déréglé, genre décalage horaire. Tu passes de midi - 01h du mat à 8h-00h et là d'un coup rien ne va plus.

Ton existence se résume alors à essayer d'ingurgiter tant bien que mal des mots aussi étranges que système structurofonctionnaliste ou téléonomie qui te fait vaguement penser à téléologie mais qui n'a strictement aucun rapport, malheureusement pour toi (ça aurait pu aider). 

Cette ingurgitation ne se fait pas sans mal puisque très rapidement, tu te retrouves à faire des blagues sur ton droit de réponse, sur le fait que selon le Pacte International de 1966, tout citoyen a droit à la liberté d'expression donc que tu dis ce que tu veux, et tes conversations principales tournent autour de la théorie de la contingence structurelle. 

Une fois l'épreuve passée, une phase de sevrage est plus que nécessaire afin de survivre au syndrome post partiel (l'overdose est proche et cette phase doit être la plus douce possible). Le syndrome post partiel se caractérise par une envie de ne rien faire couplée avec une enfin de profiter de ton temps libre; contradiction donc, mais ce n'est pas tout. L'individu est en généralement un peu perdu, ne sachant pas s'il doit être heureux ou blasé. La descente de pression lui embrouille en effet l'esprit qui ne fonctionne déjà plus très bien. Un risque de court circuit de quelques heures,voir de quelques jours pour les personnes les plus attteintes peut survenir au niveau de certaines zones du cerveau.

 

L'idéal est de commencer la phrase de sevrage doucement : un verre en terasse afin de réaprendre à parler de choses normales et intéressantes telles que ce que tu as appris sur untel et les dernières fringues que tu as vu dans ce magasin. Les premiers jours sont difficiles, car l'individu a tendance à se répéter, rabachant à qui veut l'entendre ses sujets d'examens "Non mais il nous a demandé la propriété de presse, mais on en a jamais parlé en cours de la propriété de presse; du coup on sait pas trop si on a juste, c'est un peu un mystère!!!" ; mais cela lui passera au bout de quelques jours. Une bonne cure d'alcool en soirée peut aussi accélérer le processus. Mais il est plus prudent de surveiller au mieux l'individu pendant quelques temps afin de noter toute rechute.

 

Et ceci jusqu'aux prochains partiels!

Publié dans Life and other things

Commenter cet article

célia 20/04/2011 21:52



hahaha...je sais pas mais je me sens un peu visée concernant les blagues sur le droit d'auteur...un peu. et pour le "sevrage" justement droit d'auteur merde!ça c'est de moi!!!!!!! 'sinon oui
je kiffe ton article facultativement!)



estreya 21/04/2011 10:36



Sur le droit de réponse ma Célia! Il est bien vrai que je me suis inspirée de toutes les conversations qui se sont déroulées ces derniers jours! Mais c'est là tout le travail du journaliste!
(genre)


Si je rajoute un (de Célia) tu n'exerces pas ton droit de réponse? Ahahaha